L’UNESCO et Mila s’associent pour lancer un appel à publications afin de mettre en lumière les faiblesses du développement de l’IA

L’UNESCO, en partenariat avec Mila, Institut d’intelligence artificielle québécois, lance un appel à propositions pour identifier les faiblesses des politiques et du développement de programmes en matière d’IA. L’ouvrage collectif explorera des approches créatives, novatrices et de grande portée pour aborder les faiblesses du cycle de vie de l’IA.

La publication fournira aux dirigeants mondiaux, aux décideurs politiques et aux membres de la société civile des perspectives essentielles pour affronter l’immense tâche qui leur est confiée : veiller à ce que le développement de l’IA atteigne son plein potentiel dans le respect des valeurs démocratiques et des droits et libertés fondamentaux. L’ampleur de ce défi implique un effort de collaboration qui transcende les barrières disciplinaires et les frontières géographiques. Cette publication réunira des universitaires visionnaires, des représentants de la société civile, des artistes et des pionniers qui nous aideront à faire avancer le débat de ce que nous savons déjà à ce qu’il nous reste à mettre en lumière afin que les technologies de l’IA ne laissent personne pour compte.

Les sujets peuvent porter sur 1) les faiblesses du développement de l’IA en tant que technologie, 2) les faiblesses du développement de l’IA en tant que secteur, et 3) les faiblesses du développement des politiques publiques, de la gouvernance mondiale et de la réglementation de l’IA. Les sujets à traiter sont infinis. Ces faiblesses peuvent concerner des questions telles que la science-fiction et l’avenir de l’IA, les fausses informations créatives et l’avenir de la désinformation, l’IA et l’avenir de l’assistance humanitaire basée sur les données, les connaissances indigènes et l’IA, la violence sexiste et les robots sexuels. Les propositions peuvent être soumises dans des formats créatifs et l’appel à propositions est ouvert aux personnes de tous milieux universitaires et secteurs. Les propositions de tous les groupes de parties prenantes, notamment de groupes marginalisés et sous-représentés, sont encouragées, ainsi que les propositions d’auteurs de pays du Sud et les formats innovants (œuvres d’art, bandes dessinées, etc.).

Les appels à propositions sont ouverts jusqu’au 2 mai 2021.

Ce contenu a été mis à jour le 16 avril 2021 à 18 h 04 min.

Commentaires

Laisser un commentaire